Ouverture des feux

Si aujourd’hui on parle énormément de science, et que chacun a une opinion religieuse, les réflexions critiques sur ces discours — philosophie des sciences, épistémologie théologique — sont moins populaires, y compris parmi une majorité de professionnels, scientifiques et théologiens ou gens d’église. En particulier, la théologie moderne ne s’informe que très peu de la philosophie des sciences, qui ouvre pourtant de nouvelles perspectives intéressantes pour sa recherche et son positionnement dans la Société, l’Église et l’Académie.

Ce blog sera donc nourri par des réflexions à l’interface de ces deux disciplines: la philosophie des sciences et la théologie (principalement réformée), glanées durant mes recherches académiques dans ces domaines. Ça, et aussi d’autres de mes centres d’intérêts, comme les questions liées aux libertés informatiques, et des réflexions sur mon ministère en paroisse.

Bref, les passions d’un théologien tendance geek, d’un théologeek.

Leave a Reply