Tagbible

Est-ce que Dieu s’est planté avec moi?

Est-ce que Dieu s'est planté avec moi?

Ce que je n'ai pas encore dit sur ce blog, c'est que ma venue à St-Jacques en 2018 était de l'ordre d'un appel, très fort, comme cela ne m'est jamais arrivé. La conviction d'être appelé dans ce bâtiment spécifique pour une mission spécifique. Et les portes se sont ouvertes, des gens se sont mobilisés, des fruits ont poussés. Et peu de temps après, c'est la catastrophe: conflits, blessures, traumas, ruptures, gaspillages. Tout s'effondre.

Comment relire ce parcours spirituellement? Comment faire le lien entre la conviction et l'échec?

3 métaphores pour des relations humaines en 3D

Une des dimensions de la spiritualité chrétienne concerne les relations que l’on entretien avec ses proches. La spiritualité n’est pas qu’individuelle, elle est aussi interpersonnelle, communautaire. Et dans la spiritualité chrétienne la qualité relationnelle est primordiale. C’est ce qui arrive quand on a un Dieu trine, relationnel dans son essence. Pour Jésus, la qualité relationnelle est même la marque principale de ses disciples: « Je vous donne un commandement nouveau: Aimez-vous les uns les autres. Comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. C’est à cela que tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples: si vous avez de l’amour les uns pour les autres. » — Jean 13, 34–35 En fait, cet « amour » est le fruit de la transformation spirituelle que…

Thomas Römer, ce missionnaire occidental zélé

Disclaimer: Je dois l’avouer, j’ai pour Thomas Römer une profonde admiration: il est à la fois un excellent chercheur, un excellent professeur et un excellent vulgarisateur. Chercheur, tout le monde le sait: certains de ses écrits sont des incontournables partout dans le monde, il fait avancer la recherche et en conséquence occupe des positions prestigieuses. Excellent professeur, moins de monde le savent. Il s’agit probablement d’un des meilleur prof que j’ai eu: ses cours étaient clairs, intelligibles et stimulants. Le plus marquant, c’est sa passion communicative. Pour Römer, la Bible est une énorme énigme historique qu’il s’agit de résoudre, un défi passionnant — presque un jeu. Finalement, les nombreux livres grands publics et conférences de Römer témoignent de ses excellentes…

Voler et copier dans le contexte de la communauté

À l’ère d’Internet et de la copie facile, on entend souvent dire que « copier c’est voler ». Rien n’est plus faux: Si tu me voles ma montre, il m’en reste 0 et tu en as 1. Si tu me copies ma montre, il m’en reste 1 et tu en as 1. Copier n’est pas voler. Bien sûr, la copie d’une objet numérique n’est pas exactement la copie d’une objet informatique. La différence principale est que la copie informatique ne coûte virtuellement rien, alors que la copie d’un objet réel est considérablement plus fastidieuse. Il n’empêche, lorsque l’on discute de la légitimité ou non de copier un contenu informatique, il est généralement fait appel à la notion de « droit d’auteur ». L’idée véhiculée est que l’auteur a un droit sur le contenu qu’il produit. La…

« L’axiome de Semler »

L’axiome de Semler est à la base de toute approche moderne et critique des textes bibliques. Jean Zumstein en fait le premier de sept principes du travail historico-critique: « Le texte biblique perd son statut de texte sacré. Il est comparable à tout autre texte de la littérature mondiale et doit donc être lu selon les méthodes en usage dans les sciences littéraires et historiques (axiome de Semler). »  L’axiome de Semler stipule donc que chaque texte biblique doit être considéré comme n’importe quel autre texte historique: il est avant tout un produit et témoin de son temps, adressé à des lecteurs de son temps. Tout texte doit donc être analysé en tant que tel par tout chercheur un tant soit peu rigoureux et honnête intellectuellement, c’est la précondition d’un travail…

Vers une théologie symphonique

Vers une Théologie Symphonique

J’allai écrire un article avec un titre qui aurait flotté aux environs de: « Que toute langue confesse que Jésus-Christ est Seigneur: fondement d’une théologie pluraliste ». L’argument aurait été à peu près le suivant: La Bible nous présente une vision de Dieu adoré en Jésus-Christ par un peuple multi-ethnique, qui célèbre ses louanges chacun dans sa langue, sous l’inspiration du Saint-Esprit. Or les langues ne sont pas transparentes, elles ne décrivent pas la réalité de manière neutre, mais présentent chacune des concepts différents, portés par les subtilités grammaticales et autres. Donc dire les louanges de Dieu d’une langue à l’autre n’est pas seulement un acte de traduction, mais d’interprétation. C’est à chaque langue et culture de chercher avec l’aide du Saint-Esprit à…

La véritable solution du problème synoptique

La question de la dépendance des évangiles était un problème particulièrement stimulant dans la recherche néo-testamentaire. En particulier parce qu’aucune hypothèse simple ne parvenait à rendre compte des textes dans leur forme actuel. C’était jusqu’à peu. Voici donc la véritable solution du problème synoptique: L’Évangile selon Marc était le premier jet de la dissertation doctorale d’un étudiant. Il le soumit à sont directeur, qui lui suggéra de faire d’avantage de recherche sur l’arrière-plan de Jésus, notamment sa naissance, un peu de son enseignement, et de trouver une fin plus forte. L’étudiant rédigea donc l’Évangile selon Matthieu. Son directeur trouva cette révision bien meilleure, mais suggéra que les enseignements pourraient être mieux intégrés dans le narratif, qu’un récit sur…

Et l’informaticien découvrit la Bible

Donald Knuth est l’un des informaticiens les plus célèbres. Il est connu pour être le génial inventeur de TeX, et l’auteur du célébrissime The Art of Computer Programming. Knuth est aussi un esthète. Mathématicien à la base, il a été tellement frustré de la médiocre qualité de l’impression numérique de ses publications qu’il a arrêté son travail pour développer TeX, un logiciel libre qui a débouché sur LaTeX, un système qui permet de produire de très jolis documents et que j’utilise couramment. Knuth a aussi beaucoup d’humour. Particulier, okay, mais humour tout de même. Par exemple, au lieu de faire évoluer les versions de ses logiciels de manière un peu cohérente (genre Firefox 1, 2, 3, 4; ou Windows 95, 98, 2000, NT, XP, Vista, 7, 8 — okay, mauvais exemple), il fait tendre la version…

Abonne-toi

Pour ne pas manquer les prochains articles :

Catégories

Ici on parle de…