CategoryLibertés digitales

Réponse ouverte à un photographe

Cher Cyril, Je me permet de répondre à tes commentaires sur l’article de Ploum que j’ai partagé hier soir sur un réseau social. Merci d’avoir partagé tes réflexions et ton expérience de photographe. C’est extrêmement précieux ! Je me permet d’y répondre en m’adressant à toi, parce que c’est toi qui m’a fait réfléchir par tes remarques. Ce n’est pas pour t’épingler ! Je suis conscient que je réponds avec un texte plus réfléchi à des commentaires écrits en vitesse, et ce n’est pas tout à fait équitable. Mais je prend le risque (et si tu souhaites répondre de manière plus détaillée, ce dont je serais fort heureux, tu peux volontiers le faire ici). Je le fait dans un esprit de réflexion collective: nous avons besoin les uns des autres pour penser ces questions épineuses. Deux remarques…

Voler et copier dans le contexte de la communauté

À l’ère d’Internet et de la copie facile, on entend souvent dire que « copier c’est voler ». Rien n’est plus faux: Si tu me voles ma montre, il m’en reste 0 et tu en as 1. Si tu me copies ma montre, il m’en reste 1 et tu en as 1. Copier n’est pas voler. Bien sûr, la copie d’une objet numérique n’est pas exactement la copie d’une objet informatique. La différence principale est que la copie informatique ne coûte virtuellement rien, alors que la copie d’un objet réel est considérablement plus fastidieuse. Il n’empêche, lorsque l’on discute de la légitimité ou non de copier un contenu informatique, il est généralement fait appel à la notion de « droit d’auteur ». L’idée véhiculée est que l’auteur a un droit sur le contenu qu’il produit. La…

Libertés informatiques en Inde

Après un rapide séjour en Inde, j’ai observé des mouvement de libération à plusieurs niveaux. Il me faut encore un peu de temps pour digérer tout cela et parler des aspects libérateurs les plus important. En attendant, voici deux petites découvertes qui m’ont fait plaisir, et ont confirmé une de mes intuitions de base concernant le logiciel libre. PS: j’écris depuis la Corée du Sud, doucement bercé par les ronflement de Jorge, et en essayant de taper au clavier le plus délicatement possible pour ne par réveiller Markus. Plus sur GETI bientôt, sûrement. Dans la vie, il y a deux catégories de logiciels: les logiciels libres, et les logiciels privateurs (i.e. qui privent l’utilisateur de liberté). Selon une définition largement répandue, un logiciel est dit libre s’il garant à l’utilisateur…

L’Art d’avoir toujours raison

Schopenhauer

Fatigué que certains individus arrogants se permettent parfois de penser autrement que moi, je décidais de lire L’Art d’avoir toujours raison (~1831), de Schopenhauer. (Merci à JR pour la recommandation.) Fatigué de passer beaucoup de temps derrière un écran qui pique les yeux, je décidais de le lire sur ma liseuse électronique. Le livre a été écrit il y a suffisamment longtemps pour être maintenant libéré dans le domaine public. Et de fait, il est disponible sur Wikisource. Je pensais donc pouvoir le trouver facilement en ePub, mais une recherche sur « le titre + ePub » ne m’envoya que vers des sites qui le vendent. Pas très cher, mais un peu plus que zéro franc, ce qui dépasse de loin mon budget pour un livre dans le domaine public. Je m’apprêtais donc à en éditer moi même un…

Et l’informaticien découvrit la Bible

Donald Knuth est l’un des informaticiens les plus célèbres. Il est connu pour être le génial inventeur de TeX, et l’auteur du célébrissime The Art of Computer Programming. Knuth est aussi un esthète. Mathématicien à la base, il a été tellement frustré de la médiocre qualité de l’impression numérique de ses publications qu’il a arrêté son travail pour développer TeX, un logiciel libre qui a débouché sur LaTeX, un système qui permet de produire de très jolis documents et que j’utilise couramment. Knuth a aussi beaucoup d’humour. Particulier, okay, mais humour tout de même. Par exemple, au lieu de faire évoluer les versions de ses logiciels de manière un peu cohérente (genre Firefox 1, 2, 3, 4; ou Windows 95, 98, 2000, NT, XP, Vista, 7, 8 — okay, mauvais exemple), il fait tendre la version…

Une bibliographie collaborative sur Lesslie Newbigin

Entrain de me mettre sérieusement à mon doctorat, j’ai décidé de m’organiser un peu. Numériquement au moins, à défaut de ranger mon bureau. Bref. Je suis entrain de compiler une bibliographie des œuvres de et sur Lesslie Newbigin. Je suis partie d’une bibliographie trouvée sur www.newbigin.net, abandonnée en 2003, enfermée dans un triste format (EndNote). Après un douloureux combat pour la faire sortie de sa prison (i.e. récupérer les données et les stocker dans un format lisible), je suis entrain de la dépoussiérer, et de l’actualiser. Je vise l’exhaustivité, en gardant en tête la distinction entre le déjà et le pas encore (actuellement, l’accent est sur le pas encore). Histoire que cette bibliographie soit utile à toutes et tous, vous pouvez la télécharger, ou — mieux encore — y…

Aaron Swartz sur le Libre Accès

En hommage à Aaron Swartz (1986–2013), mort bien trop tôt, dans des circonstances tragiques. Il était poursuivi pour avoir mis à disposition gratuitement un grand nombre d’articles scientifiques, et encourrait une peine de 35 ans de prison et 1 million de dollars. « L’information, c’est le pouvoir. Mais comme pour tout pouvoir, il y a ceux qui veulent le garder pour eux. Le patrimoine culturel et scientifique mondial, publié depuis plusieurs siècles dans les livres et les revues, est de plus en plus souvent numérisé puis verrouillé par une poignée d’entreprises privées. Vous voulez lire les articles présentant les plus célèbres résultats scientifiques ? Il vous faudra payer de grosses sommes à des éditeurs comme Reed Elsevier. Et il y a ceux qui luttent pour que cela change. Le…

Leaflet, une libraire JS open-source pour des cartes interactives

Coïncidence, j’ai écouté aujourd’hui Hans Eschbach nous parler de son expérience de multiplication de groupes de maison au Pays-Bas alors que je venais de travailler jusqu’à 2h du matin pour créer une carte interactive qui recense les groupes de maison rattachés à notre paroisse. Le résultat:  J’ai eu le plaisir d’utiliser un bon paquet de logiciels et données libres pour cela, dont principalement: Leaflet: une libraire javascript pour des cartes interactives, mobile-friendly, dont je venais d’entendre parler par hasard sur twitter. OpenStreetMap: qui est à la cartographie ce que Wikipedia est à l’encyclopédie—un des projets communautaires les plus fous sur internet. Leaflet est hyper facile à mettre en place (si j’en ai eu jusqu’à 2h du mat’, c’est seulement parce que je m’y suis…

Hourrah ! Un pas de plus vers la libération

Ces jours, alors que ma femme utilise mon ordinateur pour écrire son travail de mémoire, je me retrouve coincé sur son petit portable. Je me suis fait à la taille de l’écran et du clavier, par contre revenir sous Windows était un peu pénible. Pas tant parce que Windows-c’est-nul-ca-plante-tout-le-temps. Et pas uniquement parce que j’ai fait le pari d’utiliser autant que possible des logiciels libres pour des raisons éthiques. Mais plus simplement parce que j’ai toutes mes marques avec Linux et KDE, et que changer d’environnement — c’est comme changer de chaussures — c’est toujours pénible. En y réfléchissant, c’est pas tant les logiciels eux-même qui m’ont manqués, puisque la plupart de ceux que j’utilise sont disponibles sous Windows (Firefox, KeePassX, Freemind, GIMP, JabRef…

L’impact de « la propriété intellectuelle » sur les pays en développement

Il y a quelques dizaines d’années, de plus en plus de rigolos ont commencé à dire que notre manière de consommer avait un impact direct sur le bien-être de notre planète, flore comme faune. L’idée est maintenant suffisamment entrée dans nos consciences pour qu’on y pense lorsque l’on achète de la nourriture, des vêtements, des frigos ou des vacances. Se pourrait-il que notre manière d’utiliser l’informatique, cette révolution subversive sans précédent, ait elle-aussi un impact direct sur notre monde et son fonctionnement? Un des phénomènes importants que l’on observe actuellement est l’augmentation des débats sur la « propriété intellectuelle », et un grand nombre de durcissements dans les législations concernées. Notre manière d’utiliser l’informatique (le matériel que l’on…

Abonne-toi

Pour ne pas manquer les prochains articles :

Catégories

Ici on parle de…