CategoryMinistère

Holygames: le mythe fondateur

Je vous ai parlé de ma récente métamorphose ministérielle qui consiste en gros en ceci: laisser mes passions et mes besoins nourrir mon ministère. Voici une illustration concrète de ceci. Plus précisément, cette expérience a contribué à la métamorphose, et m’a aidé à en prendre conscience. Voici donc le récit de la naissance de l’association Holygames, et du premier week-end de jeux de société et spiritualité, en novembre 2018. Élaboration Avec des amis, 3 familles formidables, on avait envie d’organiser un week-end. On est passionnément chrétiens, et passionnés de jeux de société. Mais comme on était tous très fatigués par nos vies, on s’est dit: et si au lieu de faire un week-end comme-on-les-fait-d’habitude™, on part de nos besoins et nos passions, et on se fait notre week-end…

Ma métamorphose — un ministère nourri par mes passions et mes besoins

Je suis passé par une révolution copernicienne pendant mon stage. Ou plutôt une métamorphose, parce que c’était des choses que j’avais déjà en moi. Mais je n’osais pas les laisser sortir. Je suis arrivé à la conclusion suivante: mon ministère doit être nourrit par mes passions et mes besoins, et non pas les attentes des autres. Ça semble peut être égocentrique, mais c’est au contraire la seule manière qui me permette de rencontrer authentiquement mes contemporains et l’Évangile. Les deux ensemble. Et accessoirement de ne pas dépérir dans le ministère. Comme une histoire vaut mille concepts… Je n’aurais pas pu rêver meilleure place de stage. J’ai commencé en mars 2017 dans une paroisse formidable, avec une équipe extraordinaire, mais vraiment extraordinaire, et un maître de stage parfait…

Ceux qui ne sont pas encore là

Je suis passé par une métamorphose ministérielle durant mon stage. Ça a été assez pénible, d’ailleurs. Une des manières dont j’en parle fréquemment, c’est en disant que je suis maintenant appelé à être pasteur de ceux qui ne sont pas encore là. Le temps est venu d’expliciter un peu cette expression. Quand on bosse en paroisse, on peut classer les gens en 2 catégories: Ceux qui sont là Ceux qui sont pas là (Pour ceux que ça intéresse, il existe un critère de démarcation rigoureux pour distinguer précisément ces deux catégories. Je vous l’expose brièvement ci-dessous. Pour ceux qui veulent d’autres manières de classer les gens — parce que classer les gens c’est important — voir l’excellente Esquisse de sociologie paroissiale de nôtre persifleur préféré ) Ces…

Le danger mortel de la louange contemporaine

Le mouvement contemporain de louange et adoration (praise & worship) est une réelle bénédiction pour l’Église. Que personne n’en doute. Notamment, il rend facilement accessible une approche de Dieu émotionnelle, mystique, en complémentarité à l’approche rationnelle plus commune en modernité. Personnellement, par exemple, c’est grâce à des temps de louange que j’ai appris à reconnecter avec mes émotions. Mais ce mouvement amène avec lui son lot d’effets pervers, et parmi ceux-ci, le risque de tuer l’adoration. Aussi paradoxal que cela puisse paraître. Je m’explique. À force d’appeler systématiquement et exclusivement les blocs de chants des « moments de louange » ou « d’adoration », on crée dans la tête des chrétiens une équivalence entre « chant » et…

Qu’est-ce qu’une non-conférence?

À la recherche d’une méthodologie pour animer des discussions théologiques dans ma paroisse, qui soit: [a] aisée à organiser, si possible sans préparation, [b] bienfaisante pour la réflexion individuelle et communautaire, [c] conviviale, je me suis souvenu des non-conférences (unconference), un concept de conférence particulièrement intéressant. J’ai découvert le concept de non-conférence grâce à Etienne Guilloud, lors d’une soirée vitamine‑é du projet Khi. La non-conférence Le but d’une non-conférence est de garder les aspects bénéfiques des conférences conventionnelles (partage d’idée, réseautage, stimulation, etc.) tout en évitant certaines caractéristiques plus limitatives: frais de participation, conférences sponsorisées, organisation descendante directive (top-down) et…

10 distorsions cognitives qui nous pourrissent la vie

Pour la petite histoire, j’ai commencé à lire durant mon service civil sur la thérapie cognitive (TC) dans le cadre de la prévention et du traitement de la cyberaddiction. Après m’être familiarisé un tant soit peu avec l’approche (autant que possible en quelques heures), j’ai été rapidement supris par: La facilité d’application: j’ai immédiatement pu appliquer certaines notions à: moi; des proches; des gens que j’accompagne durant mon service civil. L’efficacité de l’approche: à titre d’exemple, j’ai décidé d’essayer de mettre la méthode en pratique en particulier avec un jeune ici qui se plaint constamment de tous ses problèmes. Le dernier en date: une invasion de un cafard dans son appartement. Après une heure de discussion, et le temps qu’il mette en place 2–3 démarches sur lesquelles…

Je viens de rencontrer un maître spirituel

J’ai mangé à midi avec un SDF qui a voyagé à travers le monde. Il m’a expliqué que c’était un maître, et fait des grandes théories sur combien il était élevé spirituellement, et évolué — surtout comparé à « ceux-là » —, combien son temps est important, etc. J’ai pas été impressionné. Et puis tout à l’heure j’étais assis à côté d’un type qui sentait l’alcool, parlait fort et râlait contre ceux qui parlaient plus fort que lui. Il a commencé à me parler, et j’essayais d’éviter la conversation parce qu’il me répugnait un peu. Il m’a posé quelques questions, raconté des choses sans intérêts, et quand il m’a demandé ce que je faisais dans la vie et que j’ai répondu « pasteur », il s’est tu. Alors il a commencé à me parler de Jésus. Me dire qu’il connaît bien Jésus…

L’Église, cette Bonne Nouvelle

Certains théologiens mauvaises langues aiment à dire que « Jésus a annoncé le Royaume, et c’est l’Église qui est arrivé. » Sous-entendu, le résultat n’est de loin pas aussi bien que ce qui était promis. Cinq rencontres que j’ai faites aujourd’hui me confirment que oui, l’Eglise fait partie de la Bonne Nouvelle de la venue du Royaume. Et non ce n’est pas décevant. Au contraire.   Tout à commencé ce matin avec P., qui me raconte combien il lui est dur d’arrêter de consommer: tous ses amis d’enfance avec qui il passe du temps l’incitent, et quand il choisit de ne pas les voir il se retrouve seul, déprime, … et consomme. Je lui ai dit que s’il veut se faire de nouveaux amis, il est le bienvenu à l’Église, un lieu où malgré toutes nos imperfections on cherche à se tirer…

Comment favoriser l’engagement des laïcs?

Nous avons eu le plaisir, hier soir, d’inviter tous les bénévoles de la paroisse à un repas servi par l’équipe pastorale. Heureusement que la majorité n’a pas répondu à l’invitation, car la salle principale du foyer de paroisse était déjà remplie ! Ce fut pour nous l’occasion de nous réjouir profondément d’être dans une paroisse où tant de gens donnent de leur temps, de leurs dons, de leur argent et de leur vie pour construire l’Église de Jésus-Christ. Un réel bonheur ! (Cette soirée fut aussi pour moi — ministre des salades — l’occasion d’apprendre que polenta et taboulé sont deux choses bien distinctes.) Vient maintenant le temps de l’interrogation. Quel climat favorise l’implication des laïcs? Quelles attitudes vont au contraire décourager l’engagement bénévole? Lors de la journée Une…

C’est pas la taille qui compte, mais quand même!

J’ai eu le privilège de participer il y a 2 semaines à une journée de réflexion organisée par le programme SaintPaul.pro au Temple du Marais à Paris sur le thème de l’Église qui croît. Je suis ressortit très encouragé de cette rencontre, après avoir entendu différents témoignages et enseignements sur la croissance d’Église, avec notamment cette conviction très forte: Il est normal que l’Église grandisse. À force de regarder les statistiques, j’avais parfois la mentalité inverse: il est normal que l’Église stagne ou diminue. Avec une telle mentalité, je dois soit accepter (et justifier) la décroissance de l’Église, soit lutter de toute mes forces pour essayer de contrer la tendance, et m’épuiser dans une tâche impossible. Et si une communauté grandit, alors elle me paraîtra forcément…

Abonne-toi

Pour ne pas manquer les prochains articles :

Catégories

Ici on parle de…