Premier aperçu du nouveau Nouveau Testament commenté 4

Je viens de consulter rapidement le nouveau Nouveau Testament commenté1. Quelques impressions à chaud:

  • L’ouvrage est agréable à consulter: mise en page aérée, typo bien choisie, les références sont claires. Malgré son épaisseur le poids est convenable, et le livre s’ouvre facilement à n’importe quelle page.
  • Les introductions à chaque livre sont claires et succinctes. Peut-être un peu trop succinctes, en fait. Si je met 80CHF sur un bouquin comme ça, c’est pour avoir quelque chose en plus de ce que j’ai déjà dans ma TOB, et les introductions en font parties. De plus, fidèles à la tradition historico-critique, les auteurs avancent parfois (pour les intros que j’ai lues) leurs options comme si elles ne souffraient d’aucunes alternatives2.
  • Les commentaires sont eux-aussi accessibles et éclairants, et aident certainement le lecteur qui n’a pas le temps (ou l’argent) pour ouvrir un commentaire plus conséquent.
  • Petite remarque en passant: 4 collaboratrices contre 15 collaborateurs.
  • L’approche est occidento-centrique. Ça aussi, on y est habitué dans nos contrées. J’attends avec impatience le premier Nouveau Testament commenté en français qui réunit des commentateurs de toute la francophonie.
  • L’éclairage est principalement historique. Normal, j’imagine, pour un commentaire qui doit rester court. Par contre le présenter comme « commentaire intégral » qui explique « d’un bout à l’autre » les récits fondateurs du christianisme (p.8) est moins normal. On est loin d’avoir « expliqué » le NT en donnant quelques indications historiques et littéraires (et théologique, mais cette dimension est assez pauvre). Là encore, on est habitué à ce genre de choses dans nos contrées.
  • On peut excuser ces deux points précédents (les apports non-occidentaux absents, et l’éthos principalement détaché), c’est la nourriture qu’on nous sert d’habitude. Par contre, la grande absente à mon sens est l’histoire de la réception. De ce que j’ai vu, il n’y a que très rarement des références à l’histoire de l’interprétation (par exemple certains encarts comme « La justice de Dieu », p.647), et aucun commentaire « classique » n’est cité, là encore comme s’il suffisait de lire 2–3 commentaires critiques récents pour avoir tout compris au livre. Un point de plus sur lequel ce commentaire appauvrit la lecture.

Au final, malgré ces quelques points négatifs mais prévisibles, les auteurs ont fait un excellent travail de vulgarisation. Pour qui est conscient des limites de notre tradition critique, cet ouvrage mérite sa place dans une bibliothèque, et accompagne allègrement une première lecture d’un texte.

  1. Le nouveau testament commenté, Camille Focant & Daniel Marguerat (dir.), Montrouge & Genève, Bayard & Labor et Fides, 2012, 1245p.
  2. Quand est-ce que la critique apprendra à penser l’incertitude de manière plus rigoureuse?

4 thoughts on “Premier aperçu du nouveau Nouveau Testament commenté

  1. Reply rmasur Nov 15,2012 12:02

    D’abord, bravo pour ce blog encore tout frais (et qui a un flux RSS bien propre, mine de rien — surtout dans le domaine des blogs/sites liés à la théologie — certains n’en ont pas, ce qui est désolant).
    Ensuite, à propos de l’histoire de la réception qui serait absente, j’ai ouvert au hasard juste pour voir ( = bibliomancie) et je suis tombé sur le passage de Marthe/Marie ((Luc 10.38–42)). Et là, j’ai trouvé remarquable la synthèse de l’histoire de l’interprétation. Mais bon, c’est le seul passage que j’ai lu donc rien de représentatif ^^ . Voilà, c’était juste pour signaler la chose 🙂 . Bonne continuation!

    • Reply olivier Nov 15,2012 8:42

      Merci Romain Robin (edit: désolé!)!
      Effectivement, l’encart sur Marth et Marie est bien fait! (mais l’intro ne mentionne que des commentaires > 1990).
      À une prochaine!

  2. Pingback: Premier aperçu du nouveau Nouveau Testament commenté | Théologie protestante | Scoop.it

  3. Pingback: Prise en main de Africa Bible Commentary ← théologeek

Leave a Reply